Image
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Boules de feu? Extrait journal de la Réunion

Aller en bas 
AuteurMessage
lune
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 34
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Boules de feu? Extrait journal de la Réunion   Lun 27 Nov 2006, 05:28

"Extrait du Journal de L'ile De La Réunion


Toute une série d'articles ont étés publiés par le Journal de l'Ile de la Réunion, ou nous le savons, se trouvent quelques spécialistes du phénomène ovni. Merci pour l'information précise qu'ils nous donnent.

http://www.clicanoo.com/article.php?id_article=135934


Des boules de feu "enflamment" la Réunion



Branle-bas de combat, hier à la Réunion, déclenché par une ou deux mystérieuses “boules de feu” qui ont traversé le ciel vers 8 h 30. D’importants moyens ont été mis en action pour rechercher d’hypothétiques bateaux ou avions en perdition. Mais la montagne du crash aérien a finalement accouché d’une souris météoritique.

Tout a commencé, comme souvent à la Réunion, par des témoignages sur les ondes. Un, puis deux, puis des dizaines d’auditeurs-informateurs ont expliqué à l’antenne qu’ils avaient vu une “boule de feu” dans le ciel de l’île. Le phénomène a été observé aux alentours de 8 h 30 hier matin sur une grande partie de l’île. Des témoins se sont en effet manifesté essentiellement sur la côte ouest, mais aussi dans le sud et jusqu’à Sainte-Anne, dans l’Est. De leur côté, les gendarmes signalent à la préfecture, à 9 h 15, qu’ils ont eux aussi reçu des témoignages concernant un possible accident aérien du côté de la crête des Makes d’une part et au large de Saint-Leu d’autre part. Un quart d’heure plus tard, le secrétaire général de la préfecture Franck-Olivier Lachaud déclenche le plan Sater 2 (recherche étendue d’aéronefs potentiellement en détresse). Le problème, c’est qu’on ne sait pas quoi chercher, ni où... En fonction des témoignages, deux zones de recherches sont définies et d’importants moyens sont mobilisés par le PC de crise installé à la préfecture et regroupant notamment des responsables de l’armée, de la gendarmerie, de la sécurité civile et des sapeurs-pompiers. Dans une zone triangulaire fenêtre des Makes - piton Mapou - côteau Blanc, une patrouille pédestre et un hélicoptère de gendarmerie participent aux recherches, tandis que le Groupe de recherche en milieux périlleux (Grimp) et une ambulance des sapeurs-pompiers sont “prépositionnés” à la fenêtre des Makes. Côté mer, les recherches se concentrent entre Pierrefonds et Saint-Leu. Un avion Transall de l’armée de l’air survole la zone tandis que deux navires civils (le DCP, un bateau de pêche au gros, et le pétrolier Maïdo) sont déroutés sur instruction du Cross-Ru (Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Réunion). Selon certains en effet, le phénomène observé pourrait être une fusée de détresse, de couleur jaune, orange ou rouge selon les témoins, ce qui laisserait penser à un navire en perdition. Rercherches sur terre, en mer et dans les airs

Le bateau des pompiers plongeurs de Saint-Leu sillone la zone côtière à la recherche d’éventuels débris. A la darse militaire du Port, le patrouilleur La Rieuse est mis en alerte. Ses gros moteurs, qui nécessitent un chauffage préalable de plusieurs heures, sont mis en route en vue d’un appareillage aux alentours de 15 h, si nécessaire. Finalement, tous les navires croisant dans la zone assurant qu’ils n’ont pas lancé de fusée de détresse, la piste “maritime” est alors abandonnée. Les spécialistes du sauvetage en mer précisent également qu’un bateau en difficulté n’aurait pas lancé une seule fusée, mais plusieurs. Par ailleurs, la lueur d’une telle fusée dure un certain temps, ce qui est incompatible avec la boule de feu vue durant une fraction de seconde par les témoins. De son côté, la direction de l’aviation civile contrôle les mouvements d’avions partant, arrivant ou passant à proximité de la Réunion. Nouveau soulagement : aucun aéronef n’est porté manquant. Les reconnaissances aussi bien aériennes que maritimes ne donnent rien. Enfin, si les sismographes de l’observatoire volcanologique n’ont repéré aucun impact de météorite, il faut savoir que le réseau de surveillance du volcan ne couvre par définition qu’une partie de l’île. L’observatoire astronomique des Makes ne signale quant à lui aucune entrée de restes de satellite dans l’atmosphère. Progressivement, la tension, palpable en milieu de matinée, retombe comme un soufflet. A 12 h 30, l’alerte Sater 2 est levée. Seul un dernier vol de reconnaissance est effectué sur les deux zones dans le courant de l’après-midi. Alors quoi ? L’hypothèse finalement retenue par les services de la préfecture est celle envisagée dès le matin par les amateurs d’astronomie selon laquelle une ou deux petites météorites seraient entrées dans l’atmosphère, se transformant au passage en “boules de feu” avant de se désintégrer ou de s’abîmer en mer. Les témoignages d’un pilote d’hélicoptère (ci-dessous) et d’un pêcheur accréditeraient cette version. Les scientifiques réunionnais estiment plausible cette hypothèse, tout en précisant que les probabilités d’un tel phénomène sont extrêmement faibles de même que le risque d’un impact sur l’île."

Damien Valette

Sources:http://www.les-repas-ufologiques.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lune
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 132
Age : 34
Date d'inscription : 31/10/2006

MessageSujet: Re: Boules de feu? Extrait journal de la Réunion   Mer 13 Déc 2006, 06:53

Tiens tiens pendant mes recherches sur le net, voilà ce que je trouve, sans chercher sur ce sujet là.

HUIT BOULES DE FEU A MARTINSVILLE, INDIANA, USA

Le jeudi 6 octobre 2005, à 19:30, Kathleen Amity était hors de sa maison de Martinsville, Indiana, regardant vers le nord, quand elle a repéré "ce qui est apparu d'abord comme deux météores derrière la colline et la ligne d'arbre. Puis les deux boules se sont séparées en quatre plus petites boules de feu. Quelques secondes plus tard, quatre de plus sont apparues directement à l'ouest."

"Elles ont toutes plané au-dessus de la ligne des arbres pendant environ deux minutes. Alors elles sont lentement descendus derrière la colline. Elles étaient oranges extrêmement lumineuses et ont émit une lueur orange chaude dans le ciel autour d'elles. Il était 19:30 et a l'obscurité venait juste de tomber." (Rapport par email)

Merci à UFO ROUNDUP Volume 10, N. 41, 26 octobre 2005, par Joseph Trainor.

Source: http://toutsurleparanormal.skynetblogs.be/category/794863/1/Actualit%E9


Que peuvent bien être ces mystérieuses boules?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Boules de feu? Extrait journal de la Réunion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extraits du Journal de Julien Green
» Les petits mots de Simone Weil.
» Le petit Journal de Soeur Faustine extr
» Libération publie le journal de bord de Martine T., enseignante d'anglais en PACA
» Extrait de Journal, à propos d'un exorcisme, fait en 1949

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le paranormal :: Divers paranormale-
Sauter vers: